Que_faire_en_cas_de_piratage

Que faire en cas de piratage ?

 

Lorsque vous constatez que le système de Télécommunications de l’entreprise a été victime d’une fraude téléphonique, les mesures suivantes doivent être mises en œuvre :

1- Prévenir immédiatement la société de services en Télécoms et Réseaux, en charge de la maintenance du système. Si l’entreprise ne dispose pas d’un contrat d’entretien avec un professionnel, vous pouvez appeler la FICOME (01.56.43.62.00), le syndicat professionnel des Sociétés de services en Télécommunications et Réseaux, qui vous orientera en fonction de la localisation de votre entreprise et de la marque de l’équipement.

 

2 - Un technicien viendra vérifier votre équipement (identifiants, mots de passe, etc.) et interdira l’accès à l’international ainsi que l’accès à certaines fonctionnalités accessibles depuis l’extérieur (messagerie vocale, renvoi d’appel, etc.)  aux postes téléphoniques des utilisateurs qui n’en ont pas besoin.

 

3 - Demander au technicien qu’il récupère, vous communique et surtout sauvegarde les logs (c'est-à-dire les enregistrements réalisés par le système) de toutes les communications entrantes et sortantes intervenues pendant la période au cours de laquelle a eu lieu la fraude, et vous communique l’état des programmations du système tel qu’il était lors des piratages.

 

4 - Pour préparer un dépôt de plainte (Cf. rubrique Comment porter plainte ?), constituez un dossier dans lequel doit figurer :

- La marque et le type du système de télécommunications piraté (n’hésitez pas à joindre la documentation utilisateur qui vous a été remise lors de l’achat),
- Les logs (enregistrements) fournis par le technicien (Cf. ci-dessus),
- Si c’est le cas, la preuve de la fermeture  de l’entreprise (documentation commerciale mentionnant les horaires par exemple) pendant la période et aux heures au cours desquelles les appels des pirates ont été émis.
- Les factures détaillées de votre opérateur Télécoms sur lesquelles figurent les appels piratés, leur durée, l’heure d’émission, etc.
- Déposer une plainte auprès des services de police compétents (Cf. rubrique Comment porter plainte ?), en leur communiquant les informations figurant dans le dossier que vous avez constitué.
- Informer votre compagnie d’assurance du piratage, si vous disposez d’un contrat vous garantissant contre les fraudes et les malveillances.

 

5 - Avec la société de services en charge de la maintenance du système, analyser le piratage et définir une politique de sécurité si celle-ci n’existe pas dans l’entreprise, ou s’avère défaillante (fonctionnalités définies poste par poste, gestion des identifiants/mots de passe, discrimination à l’international, audits de sécurité réguliers, etc.).

 

Si vous avez subi un piratage, nous vous remercions de contacter SOS Piratage pour nous apporter votre témoignage. Pour nous contacter, merci de composer le 01.84.78.78.80


OpenIP © 2011