Les règles de bonne conduite préconisées par SOS Piratage

 proteger

Afin de protéger les entreprises contre le piratage Télécom, SOS Piratage engage les acteurs du marché de la Téléphonie ainsi que les entreprises à respecter les différentes règles suivantes. Ces règles permettent d'endiguer le piratage en réduisant les failles dans les installations et en limitant les conséquences financières.

Nous vous engageons à les appliquer dans les meilleurs délais et à vérifier régulièrement qu'elles sont bien respectées par tous vos interlocuteurs.

 


Règles de bonne conduite préconisées aux entreprises utilisatrices

  • Les utilisateurs doivent personnaliser leurs codes d'accès la messagerie en utilisant des mots de passes complexes
  • Les entreprises doivent définir avec leur installateur-intégrateur les destinations qu'elles souhaitent pouvoir appeler et demander un paramétrage du PABX/IPBX en conséquence
  • Les entreprises doivent, si possible, souscrire à une police d'assurance intégrant les risques de piratage, fraude, usurpation d’identité, etc.

 

Règles de bonne conduite préconisées aux installateurs-intégrateurs de solutions de télécommunications

  • Informer régulièrement tous leurs clients sur les risques de piratages et leur préconiser de consulter et respecter les règles définies sur le site www.sos-piratage.com
  • Définir avec leurs clients la liste des destinations d'appels nécessaires à l'entreprise et limiter le plan de numérotation du PABX/IPBX en conséquence
  • Définir un mot de passe complexe pour l'accès aux interface d’administration des équipements de téléphonie (Téléphones et PABX/IPBX)
  • Si le PABX/IPBX est connecté au réseau Internet pour faciliter la télémaintenance ou dans le cadre d'une connexion en Voix sur IP (VoIP), l'intégrateur-installateur doit systématiquement veiller à la mise en place d'un pare-feu sécurisé

 

Evénements et actualités

 

Pas d'événement planifié !

Liens utiles

 

BETFI

BEFTI (Brigade d'Enquête sur les Fraudes aux Technologies de l'Information)

@ BEFTI

122/126, rue du Château des Rentiers
75013 Paris
Tél. : 01 55 75 26 19
Fax : 01 55 75 26 13
Mél : prefpol.drpj-sdaef-befti-gestion@interieur.gouv.fr

 

La Brigade d'enquête sur les fraudes aux technologies de l'information, plus connue sous le nom de BEFTI (succédant au SEFTI) est un service de la Direction Régionale de la Police Judiciaire de Paris créé en février 1994, ayant pour mission essentielle de lutter contre les atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données (STAD), qu’il s’agisse des réseaux informatiques ou télématiques, ou des systèmes de télécommunications (GSM, autocommutateurs d’entreprises…).

Ses domaines d'action sont les suivants :

  • intrusions dans les systèmes d’informations
  • lutte contre la contrefaçon sur supports numériques
  • captation frauduleuse de médias télévisuels cryptés
  • incriminations traditionnelles utilisant les nouvelles technologies comme support de commission (escroquerie informatique etc.)

En pratique, les atteintes aux STAD sont souvent commises dans le cadre d'espionnage industriel. Les STAD ont fait leur apparition, en France, dans la loi (dite Godfrain) du 5 janvier 1988. Encore applicable à l'heure actuelle, mais souffrant quelque peu de son âge.

La BEFTI est également sollicitée par les enquêteurs confrontés aux problèmes de la preuve numérique.

Conditions Générales d'Utilisation


J'accepte que les sites www.sos-piratage.com et www.sospiratage.com éditée par la société OpenIP, vérifient la sécurité du site dont l'adresse IP a été fournie dans le formulaire contenu dans la rubrique "Vérifier ma sécurité" disponible à l'adresse suivante : http://www.sos-piratage.com/index.php/ma-securite. Dans le cadre de ce test, il est possible que votre (pare-feu) firewall vous avertisse de la tentative de scan sur vos ports provenant de l'IP 88.191.50.244.


Ce test effectue un scan de l'ensemble des 65536 ports possibles sur une adresse IP.


Les résultats obtenus lors du test de sécurité sont valables uniquement à l'instant T du test. En aucun cas la réussite du test ne garantie que votre sécurité est inviolable. Les résultats obtenus n'ont qu'un caractère informatif. La responsabilité des sites www.sos-piratage.com et www.sospiratage.com ne peut en aucun cas être engagée, pour quelle que raison que ce soit. L'adresse IP testée ne peut l'être que par son propriétaire ou par un des représentants habilité de et par ce dernier.


SOS Piratage est édité par :

OpenIP
4, rue de la Gare - 92300 Levallois Perret
Téléphone : 0176710505 - Télécopie : 0176710507
Siret : 482 858 339 00039
Pour en savoir plus www.openip.fr

La presse en parle


presse

La presse est de plus en plus sensible au piratage Télécoms. Vous trouverez ci-dessous différents articles parus ces dernières années :

 

13/11/2016 - BFM TV.com :  Le piratage téléphonique de la mairie de Saint-Malo lui coûte 80.000 euros.

23/11/2015 - ZATAZ Magazine : Phreaking : Piratage téléphonique coûte 43 000 € au Conseil Départemental des Deux-Sèvres.

30/05/2013 : Phreaking : le piratage téléphonique : Le "phreaking", le piratage d'un standard téléphonique, devient fréquent en Alsace, avec parfois de gros préjudice pour les victimes. Explications avec Patrick Roussel, commissaire divisionnaire et chef de la sûreté départementale 67.


11/05/2012 : BFM Business - Paris d'avenir par Nathalie Croisé : Alerte sur la sécurité et le piratage informatique et téléphonique dans les PME. Tour de table avec  Stéphane Valette, DG de CheckPhone Technologies, Pierre Barnabé, Directeur général de SFR Business Team, Laurent Silvestri, Directeur associé d'OpenIP et Silvano Trotta, vice-Président de la FEB/FICOME.


13/12/2011 - Atlantico.fr : Alerte aux téléphones piratés

06/12/2011 - ITPartners : Télécoms - Alerte aux détournements

29/11/2011 - ITespresso.fr : Les PME face aux risques de piratage télécoms

28/11/2011 - Channelnews : Piratage Télécom: La lutte s'organise.

22/11/2011- 01Net Entreprises : Cinq mesures pour limiter le piratage des appels téléphoniques.

19/11/2011 - Communiqué de presse OpenIP intensifie la lutte contre le piratage Télécom.

20/11/2011 - TF1, Edition du 13h présentée par Claire Chazal : C'est un phénomène qui est en train de prendre de l'ampleur: le piratage des lignes de téléphone. Depuis plusieurs mois, les plaintes pour détournement de trafic téléphonique se multiplient. Elles concernent des particuliers mais surtout de nombreuses PME. 

 

19/10/2011 - Communiqué de presse : La FICOME s'inquiète de la multiplication des détournements de trafic téléphonique.

18/10/2011 - Picardie Numérique : Stop aux malveillances téléphoniques.

19/10/2011 - L'informaticien : La FICOME s'inquiète des intrusions dans les réseaux VoIP professionnels.

28/10/2011 - Le monde informatique : Les télécoms en entreprises sont le maillon faible de la sécurité

20/10/2011 - Undernews : La FICOME s'inquiète des intrusions dans les réseaux VoIP professionnels.

20/10/2011 - L'Atelier - Mieux engager les employés jugule les risques de fuite via les ordiphones.

28/10/2011 - Réseaux-Télécoms.net : Les télécoms d'entreprise ont la sécurité qui flanche.

22/10/2011 - Audit et systèmes d'information : Le piratage des communications téléphoniques s'intensifie.

24/10/2011 - Le monde informatique : Le ministère de l'Intérieur avertit les acteurs des télécoms sur la sécurité.

OpenIP © 2011